Actualités > Achats d’électricité : entre idées reçues et complexité
Retour

Achats d’électricité : entre idées reçues et complexité

Au fil des achats groupés d’électricité, depuis la fin des tarifs réglementés, un certain nombre d’idées reçues émergent régulièrement à la lecture des factures.

Préalablement,  il convient de distinguer les différents acteurs intervenant dans la fourniture de l’électricité. En France, l’énergie est majoritairement produite par EDF Production. Le transport est assuré par RTE et la distribution par ENEDIS (ou ELD : Entreprises Locales de Distribution). Les contrats regroupent souvent l’acheminement et la fourniture d’électricité.Régulièrement,c’est ENEDIS ou les ELD qui sont à l’origine des coupures de courant.

La facture d’électricité comporte 3 postes : le coût intrinsèque de l’énergie, l’acheminement  et les taxes.

Les postes acheminement TURPE (prix réglementés) et taxes (par nature) ne sont pas négociables.Pour le poste énergie, depuis la fin des tarifs réglementés en 2015, les fournisseurs font des offres en fonction du prix déterminé par le marché de gros Européen : EPEXSPOT. Les cours sont donc déterminés en fonction de l’offre et de la demande et fluctuent sans cesse avec des clôtures journalières aux alentours de 17h.

Lors de la négociation d’achats groupés, nous devons fixer les tarifs négociés avant la clôture du jour.

Le prix de l’électricité comporte également le coût des certificats d’énergies en forte hausse depuis 2015 (+ 5€ du MWh)  et également la garantie de capacité apparue en 2016, sorte de « taxe » qui permet de financer de nouvelles capacités de production (3.5€ MWh). Tous les fournisseurs déterminent donc leurs prix en fonction de ce cours.

Le cours évolue en fonction de paramètres divers :

•   Le cours du CO2

•   Le niveau des réserves hydro électriques

•   La disponibilité du parc nucléaire : annonces de maintenance, arrêts inopinés…

•   La production des énergies renouvelables

•   La météo

•   Les annonces gouvernementales, réglementaires…

Toute la difficulté dans l’appréciation de la stratégie d’achats réside dans une vision au jour le jour très aléatoire de l’évolution des cours.

Une partie des achats peut être faite en ayant recours à l’ARENH (Accès Régulé à l’Energie Nucléaire Historique). Cela permet de bénéficier, d’un prix régulé à 42€ et de s’affranchir de la garantie de capacité sur le volume concerné. En contrepartie, ce prix peut évoluer réglementairement en cours de contrat, et le volume final est attribué en fonction des demandes obligeant à des achats complémentaires au marché de gros.

Alors pour combattre les idées reçues, il faut retenir que tous les fournisseurs établissent leur prix selon le même cours de marché, que personne ne peut déroger à un cours qui augmente et qu’il est préférable de bien connaitre tous les mécanismes régissant les achats d’électricité pour ne pas s’exposer à des déconvenues.

 

Contact :

Benoit Caricand

Responsable Marchés Techniques

benoit.caricand@helpevia.fr

 

Devenir adhérent
L’expérience de professionnels de santé
Devenir fournisseur
L’expérience de professionnels de santé