Actualités > Crise COVID à l’hôpital Saint-Camille
Retour

Crise COVID à l’hôpital Saint-Camille

La transformation d’un hôpital MCO de 300 lits en hôpital dédié au COVID, est l’élément clé pour bien appréhender la difficulté de la tâche accomplie. Il nous a fallu adapter nos stocks et nos approvisionnements au profil particulier de ces nouveaux patients. L’approvisionnement de notre service de réanimation, dont la capacité a été doublée, fut le second challenge de cette restructuration. Il nous a fallu trouver des hypnotiques, curares, filtres, circuits, masques, … pour répondre à notre mission d’approvisionnement.

 

Cette crise a démontré le rôle crucial des PUI dans la chaîne hospitalière de soins avec une mention particulière pour la gestion du matériel de protection des personnels de l’hôpital. Cette responsabilité a été lourde à porter mais nous avons su relever ce challenge. Nous avons eu de multiples  tensions sur nos stocks avec une visibilité à 1 ou 2 jours parfois, mais nous n’avons pas eu de rupture de stock. Un pilotage des produits en tension a été mis en place à l’hôpital Saint-Camille dès le 2 mars 2020 avec des règles partagées d’utilisation des produits dans le respect d’une bonne prise en charge des patients et d’une protection du personnel. L’engagement du personnel, le lien avec les services cliniques et l’administration nous ont permis de relever ces défis.

La gestion de cette crise ne doit pas pour autant occulter les grandes difficultés auxquelles nous avons été confrontés. La production de dispositifs médicaux et de principes actifs à l’autre bout de la planète, les délais de livraison importants liés au transport maritime bloqué ou la compétitivité mondiale pour avoir les mêmes produits sont autant de dysfonctionnements qu’il faudra résoudre à froid. On ne peut pas parler de dysfonctionnement sans aborder le rôle déstructurant de l’Etat pendant cette crise. La mise en application de doctrines contradictoires sur l’utilisation des masques ou sur les divergences,  encore d’actualité, sur l’utilisation des masques périmés sont deux exemples assez révélateurs. Comment peut-on cautionner que le Ministère du Travail et celui de la Santé soient en totale contradiction pendant une période aussi difficile ? Comment pouvons-nous mettre en application des doctrines contradictoires ou changeantes d’un jour à l‘autre ? Nous avons aussi dû répondre à ces questions pendant nos cellules de crise journalières.

Les hôpitaux ont fait face à cette crise par leurs propres moyens et leur agilité, par l’engagement sans faille de leur personnel. Cette crise a été aussi le révélateur d’une formidable générosité du tissu local : nous avons eu de multiples dons d’entreprises, de particuliers, de mairies, ….cet élan de générosité nous a permis de passer certaines étapes difficiles et nous a donné de l’énergie et du baume au cœur. C’est aussi grâce à ces gestes que nous avons pu tenir et faire face.

Philippe PASSE

Pharmacien, chef de service de la PUI de l’Hôpital St Camille – Bry sur Marne

 

Devenir adhérent
L’expérience de professionnels de santé
Devenir fournisseur
L’expérience de professionnels de santé